Les microsphères toulousaines aux maxi bénéfices

Avez-vous déjà entendu parler de microsphères ? Il s’agit de très petites particules (taille de l’ordre du micromètre) qui peuvent s’intégrer dans des matériaux (plastiques, émail….) afin d’en modifier certaines propriétés (poids, pouvoir calorifique, résistance…).

Les microsphères fabriquées par Pylote sont 100 % minérales, stables et neutres. Pourquoi s’y intéresse-t-on ? Parce qu’elles sont green ! Le procédé utilisé par Pylote, la pyrolyse pulvérisée,utilise de l’eau et de la chaleur, sans perte au cours du processus (tout ce qui entre est transformé). Cette innovation répond à la majorité des douze principes de la chimie verte.

Selon Loic MARCHIN (PDG), « Pylote est une entreprise qui développe et commercialise des solutions avant tout». En effet, ces produits ont la particularité d’être de vraies réponses à des problématiques concrètes rencontrées par les industriels. Un exemple peut être ?

Un de leur produit phare a reçu le prix de la meilleure innovation lors du salon Pharmapack Europe 2016. Ce produit répond à un besoin actuel dans l’industrie pharmaceutique : abolir l’utilisation de conservateurs antimicrobiens qui ont des effets nocifs s2flacons-Pylote-addedur la santé. La solution proposée : intégrer des microsphères spéciales dans les « emballages » des spécialités pharmaceutiques (Multi doses ophtalmiques, nasales…) pour couvrir 100% du risque microbien. C’est-à-dire que les microsphères intégrées dans le
contenant (plastique recyclable) protègent complètement le contenu (sérums…) contre les bactéries. Cette technologie permet de dire adieux aux conservateurs, et là nous ne parlons pas de politique américaine !

Ce qui est le plus notable avec cette innovation, c’est qu’elle est avantageuse à la fois pour le consommateur et pour l’industriel pharmaceutique qui l’utilisent. Le nouveau contenant à base de microsphères garde la même forme, la même utilisation, le même nombre de pièces que l’ancien. Son processus de production est donc identique à l’ancien. Ainsi le consommateur ne modifie pas ses habitudes d’utilisation, sans crainte ni d’une infection microbienne, ni des effets secondaires des conservateurs puisqu’ils n’y sont plus. Pour l’industriel, sans modification de production (supply chaine intacte), il n’y pas de nécessité d’investir dans des développements particuliers et aucun besoin d’investir en outils ou machines supplémentaires. Ce qui signifie économie pour tout le monde ! (l’industriel et le client).

Ceci n’est qu’un exemple du potentiel de cette technologie. Avec les améliorations de la réglementation des produits sanitaires et, alimentaires, les exigences d’amélioration de l’efficacité énergétique notamment dans l’électroménager; les applications pour ces microsphères éco-responsables intégrées aux matériaux du produit fini seront de plus en plus nombreuses.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s